Conflits faune-trafic

IMGP3830'

Nous nous déplaçons, et les animaux aussi : lorsque leurs trajets croisent nos routes, ils n’ont que peu de chance face à nos véhicules. Dans certains cas, les animaux écrasés sont anecdotiques, ou passent inaperçus, mais dans d’autres, en particulier pour les batraciens, les migrations synchronisées du printemps engendrent une forte mortalité sur des secteurs très localisés.

Dans ce cadre, le KARCH-GE s’implique sur différents tronçons genevois, à la fois pour sauver les amphibiens qui tentent de traverser pour rejoindre leurs sites de pontes, mais aussi pour évaluer les passages actuels et proposer des solutions concrètes quant à l’aménagement à long terme de systèmes de franchissement (passages « petite et moyenne faune »).

Dans ce cadre, la route de Loëx (Bernex) a été suivie depuis 2007 la pose des passages sous la route en 2009.
Les rapports 2013 et 2015 sont disponibles.

La route de Juvigny (Jussy) est quant-à elle suivie depuis 2009, en collaboration avec Pro-Natura.
Les rapports 2013, 2014, 2015 et 2016 sont disponibles.

Le chemin des Combes (Meinier), est suivi depuis 2013, suite au signalement de 94 crapauds trouvés morts sur le site.
Les rapports 2013, 2014, 2015 et 2016   sont disponibles.

Des conseils et un rapport sur le déplacement de la route de Challex (RC86, Dardagny) dans le cadre du développement du « Plan du Rhône » ont également été fournis.

Le projet spécifique de la barrière petite-faune, au bord de l’A1 entre le Bois-des-Mouilles et Châtillon fait aussi partie des nombreux efforts fournis pour résoudre ces problèmes de déplacements.

Si vous souhaitez participer à ces actions (nous avons encore surtout besoin de monde pour les relevés du matin, entre 6h et 8h), vous pouvez contacter la responsable du projet : Lise Barbu lise (at) karch-ge.ch, au (0033) 6 81 67 10 48 ou laisser un message sur notre répondeur au (044) 586 94 35.