Alyte accoucheur

L’alyte accoucheur (Alytes obstetricans) connaît une diminution importante de ses populations sur l’ensemble de son aire de répartition. En Suisse, elle est estimée à 50% au cours des 25 dernières années et a contribué à classer l’espèce comme en danger (EN) au niveau national.

À Genève, il connaît également une situation critique, puisque seulement deux populations sont encore actuellement existantes. La première est d’origine naturelle et se rencontre au sein du vallon de la Laire, sur les communes de Chancy et Avusy (environ 50 adultes). La seconde est issue d’une introduction volontaire et est située dans la région du Nant d’Aisy, sur les communes d’Anières et Corsier (environ 20 adultes). Le statut de l’espèce à Genève est considéré comme en danger critique d’extinction (CR).

Face à ce constat, l’élaboration d’un plan d’action a été décidée afin d’établir une stratégie de conservation de l’espèce au niveau cantonal.

Cette stratégie s’articule autour de trois volets :

  • Volet 1 : Préserver, renforcer et favoriser l’expansion des populations actuelles.
  • Volet 2 : Suivre et étudier l’espèce, ses populations ainsi que les mesures mises en œuvres.
  •  Volet 3 : Sensibiliser et informer les particuliers, les gestionnaires et les exploitants.

Dans un premier temps, la stratégie de conservation propose de valoriser et renforcer les habitats actuellement occupés par l’espèce. Des mesures de gestion, de revitalisation et d’aménagements (présentés dans le volet 1) devront être mis en œuvre dans un rayon de 50 m autour de ses habitats aquatiques.

Dans un second temps, ces mêmes mesures devront être mises en application dans un rayon de 1,5 km (distance maximale de dispersion) autour des populations sources, dans le but d’étendre l’aire de répartition de l’espèce et de favoriser la colonisation de nouveaux sites favorables. Cette méthodologie sera ensuite répétée au fur et à mesure de l’expansion de l’espèce.

Une partie de la réussite de ce plan d’action dépendra de l’approfondissement des connaissances générales de l’espèce et plus particulièrement des caractéristiques de ses habitats terrestres (volet 2). En effet, les connaissances actuelles sont lacunaires et devront être précisées de manière à augmenter l’attrait des mesures d’aménagement proposées.

Enfin, au regard son écologie (l’alyte est une espèce qui cohabite régulièrement avec l’Homme), la sensibilisation de la population (volet 3) revêt une grande importance en vue de la sauvegarde de l’espèce sur le canton.

Pour plus d’informations, ou si vous souhaitez mettre en place des mesures (étangs) dans les périmètres utiles à cette espèce, vous pouvez contacter Vincent Jaggi, vincent (at) karch-ge.ch ou (044) 586 94 35.

Situation de l'alyte accoucheur à Genève (2014)

Situation de l’alyte accoucheur à Genève (2014)